Termineur BF

Le « co-voiturage » des informations bien avant celui des passagers !

Le contexte.

A la fin des années soixante le besoin en téléinformations à connu une explosion pour faire face à l’évolution des besoins pour exploiter le système électrique. A cette même époque les infrastructures de réseaux publiques de transmission sont à la fois insuffisantes et d’une qualité le plus souvent médiocre. Le termineur BF apparu au début des années soixante-dix a apporté une réponse palliative à cette insuffisance de moyens standards. Les termineurs BF seront utilisés jusqu’aux années 2010.

Le principe

Le principe est d’utiliser une partie de la bande disponible d’un circuit téléphonique, comme le fera, plus de trente années plus tard, l’ADSL utilisé pour nos connexions internet avant l’arrivée de la fibre.

Le termineur découpe, par un jeu de filtres, la bande passante 300-3400Hz du circuit spécialisé téléphonique

L’utilisation

Les termineurs sont installés pour l’utilisation mixte (Téléphonie – Données) des voies de transmission et notamment sur le Réseau Téléphonique de Sécurité (RTS) et sur les réseaux de transmission de la téléconduite.

Les termineurs ont été particulièrement adaptés pour répondre aux besoins croissants d’établir des communications téléphoniques entre postes électriques, Groupement de postes et Dispatchings mais aussi de supporter les signaux de téléconduite qui n’exigent pas des débits de données élevés.

 

Le termineur est une illustration, parmi tant d’autres, de la façon de trouver « avec les moyens du bord » une solution astucieuse pour répondre à des besoins auxquels les technologies disponibles sur les marchés standards ne permettaient pas de répondre.                          

 

     En savoir (encore) plus sur les termineurs                                      

        Alain Saccone    

 

A lire également