Les compteurs d’énergie électroniques

La formule fondamentale de la mesure de l’énergie électrique est représentée par l’intégrale :

avec

(t)    tension instantanée présente sur le réseau,

(t)       courant instantané parcourant le réseau.

Le principe de fonctionnement des compteurs d’énergie électromécaniques est fondé sur les règles de l’électromagnétisme avec un disque qui est soumis aux champs magnétiques alternatifs produits par deux électroaimants qui y induisent des courants de Foucault, lesquels génèrent sous l’effet d’un couple proportionnel au produit de la tension par le courant une rotation du disque corrélée à l’énergie consommée.

Les progrès technologiques engendrés par l’électronique et les circuits intégrés associés ont permis de calculer le produit de la tension par le courant facilement via des composants de très petite dimension qui ont évolué vers des unités de traitement de l’information permettant d’intégrer en un seul équipement toutes les fonctions associées au comptage de l’énergie (énergie active, énergie réactive, puissance maximum atteinte, dépassements des puissances souscrites, sommation, etc…).

Les compteurs électroniques ont ainsi progressivement remplacé les compteurs électromécaniques, car ils permettent non seulement de constituer en un seul équipement un système de comptage complexe, mais également

  • de proposer une métrologie meilleure et une dynamique plus grande que celle des compteurs électromécaniques
  • d’utiliser des dispositifs antifraudes et d’autotests
  • de pouvoir être télé-relevés
  • de recevoir et traiter des consignes émises d’un niveau centralisé ( ex changement de tarif) 
  • et cela pour un coût voisin de celui des compteurs électromécaniques 

Ils ont d’abord été implantés dans les années 80 auprès de la clientèle industrielle de la Distribution d’EDF (aujourd’hui Enedis) avec le compteur TRIMARAN « Totalisateur electRonique Indicateur de MAximum à Relevé Automatique par téléphoNe » et du Transport d’EDF (aujourd’hui RTE) avec le comptage 90. D’autres compteurs électroniques ont ensuite été implantés auprès de la clientèle industrielle comme des compteurs calculant les énergies actives et réactives consommées et produites.

Dans les années 2000, ils ont commencé à être installés auprès de la clientèle domestique pour être généralisés à partir de 2016 avec le nouveau compteur intelligent Linky qui équipe aujourd’hui environ 34 millions de foyers.

Compteur Trimaran
Compteur Linky
Armoire comptage 90

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *