La fin du réseau cuivre

Une image que vous ne verrez plus

Le cuivre va définitivement laisser sa place à la fibre optique dans le réseau public de télécommunications

Un peu d’histoire :

Apparu en France en 1879, le téléphone a mis plus d’un siècle à se généraliser à l’ensemble des foyers français, et à fonctionner de manière fiable. L’automatisation totale n’a été effective qu’en 1979.

Ce Réseau Téléphonique Commuté Public (RTCP), tout comme d’ailleurs l’ensemble des télécommunications, a été géré directement par l’état jusqu’à l’application de la loi du 26 juillet 1996 dite de dérégulation des télécom. Cette dernière a permis l’apparition progressive d’opérateurs privés et la possibilité de poser des câbles à paires cuivre et de la fibre optique jusque dans les immeubles.

Dans le même temps, d’une part Internet est devenu accessible au grand public et d’autre part de multiples services sont apparus utilisant des paires de cuivre au débit dopé par la technologie ADSL.

Enfin, les technologies de la fibre optique et de ses terminaux optiques progressent, ont permis des débits considérables, tout en s’adaptant facilement à la demande. Les câbles à paires de cuivre perdant ainsi de l’intérêt.

La situation de la téléphonie publique en 2020 :

Le nombre d’abonnements au service de téléphonie fixe en France a culminé à 37,7 millions, (entreprises et particuliers) avec un taux d’équipement des ménages qui avait atteint presque 100 %, mais qui diminue rapidement du fait de la concurrence des téléphones  mobiles. Pour ceux-ci, le taux d’équipement a augmenté bien plus rapidement, puisqu’il est passé de seulement 5 % des ménages en 1990 à 110 % en 2020.
L’entretien du réseau-cuivre a été confié à Orange par l’état  et cet opérateur y consacre encore 500 millions d’euros par an, En effet, les lignes téléphoniques irrigant toute la France, utilisent encore 110 millions de paires de cuivre, 18 millions de poteaux, 14.000 points de commutation, pour desservir 21 millions d’abonnés ainsi que les liaisons spécialisées.

L’évolution vers la fibre optique   

La téléphonie fixe bascule de manière progressive, mais inéluctable sur les réseaux en fibres optiques.  Depuis le 15 novembre 2018, les offres de téléphonie fixe classique (RTC) ne sont plus commercialisées. Orange avait annoncé préalablement qu’il allait progressivement fermer, puis démonter, son réseau cuivre tout en maintenant la qualité de service du réseau, car ce réseau cuivre restera pendant encore quelques années, indispensable à la bonne desserte des territoires ruraux.

La fermeture du réseau cuivre

Elle se fera de manière progressive avec environ 1,5 million de lignes concernées actuellement, avant de passer à 6 millions de lignes éteintes chaque année. Ce chantier colossal doit s’achever vers 2035, le temps de régler tous les problèmes d’accès aux câbles de ce réseau-cuivre enfouis sous les routes ou dans les propriétés privées. Le coût final de cette opération, initialement estimé à 20 milliards, a été réévalué à 35 milliards d’euros par la Cour des Comptes, malgré la revente du cuivre récupéré !!.

L’avenir :

il devrait se présenter sous la forme d’une synergie entre deux technologies permettant du haut débit : la fibre optique et les réseaux radio dits 5G permettant ainsi des applications encore à inventer. 

Sources : Orange, ARCEP, Sénateur René Tregouet

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *